Aujourd'hui, nous sommes le :
  • Voeux du maire : chacun à le droit au meilleur !

    JPG - 80 ko

    Ce dimanche 12 janvier, le maire Christian Champiré a présenté ses vœux à la population à la salle des Fêtes. Des vidéos sur diverses actions ont été projetées et le verre de l’amitié a achevé la cérémonie. Ci-dessous, des extraits de son discours.

    Mesdames, Messieurs, en vos grades et qualités, chers administrés, chers amis, chers camarades, merci d’être venus si nombreux aujourd’hui. 12 ans, c’est la douzième fois qu’au nom de la municipalité je vous adresse nos meilleurs vœux. Certains d’entre vous sont venus en se disant : « Ouf ! C’est la dernière fois » ; pour d’autres, plus nombreux je l’espère, c’est avec l’idée : « L’an prochain, avec le chiffre 13, ce sera encore mieux ! ». Et oui, nous sommes à quelques semaines d’un rendez-vous essentiel de la démocratie municipale : les élections. Elles auront lieu le dimanche 15 mars pour le 1er tour et le dimanche 22 mars s’il y a un 2ème tour. Pour ceux qui ne sont pas encore inscrits sur les listes électorales, il n’est pas trop tard. (...)

    Faire le tour de l’actualité internationale est une gageure, l’année 2019 a été catastrophique a de nombreux points de vue. A tout seigneur, … ! Aux États-Unis, le président Trump est sous le coup d’une procédure d’Impeachment, de destitution ou de renvoi donc. Les faits reprochés sont établis : « connivence avec une puissance étrangère pour influer sur les élections présidentielles des États-Unis en 2020 ». Les enregistrements et les témoignages sont accablants, (...) Oui, la démocratie est la pire des choses à l’exception de toutes les autres mais quand même. (...)

    Il me reste deux situations internationales à traiter. La situation en Israël et en Palestine et la situation de nos voisins britanniques avec le Brexit. (…) Devant l’impasse d’un Parlement qui refusait la mise en place du Brexit, il a obtenu des élections législatives anticipées et là encore, pour la 3ème fois, le peuple britannique a donné une large majorité pour réaliser le Brexit.(...) Pour la Palestine, la question de l’indépendance ou de la création d’un État palestinien ne semble pas d’actualité. En effet, l’état d’Israël est soutenu par les États-Unis et leurs affidés dans sa politique d’extension des colonies et d’oppression du peuple palestinien. Non contents d’avoir installé leur ambassade à Jérusalem en 2018, les E.-U. de Trump ont décidé d’affirmer que les colonies israéliennes installées en Cisjordanie étaient légales, validant ainsi la politique sioniste des différents gouvernement israéliens depuis 1967. C’est une catastrophe pour les Palestiniens mais aussi pour les Israéliens car ne nous y trompons pas, un peuple ne peut pas vivre éternellement sous la domination d’un autre. (...)

    JPG - 75.7 ko
    stade Fauvergue rénové

    Au fait, j’ai des nouvelles de Georges Ibrahim Abdallah, toujours en prison à Lannemezan depuis 1984, oui vous avez bien entendu depuis le 24 octobre 1984, toujours communiste, toujours attentif à la situation de la Palestine et du Liban. Il vous remercie pour votre soutien et il est toujours aussi ému par la distinction qui lui a été faite en 2012, à savoir celle d’être citoyen d’honneur de notre ville.

    Mais avant de parler de Grenay, il me reste à vous faire le point sur la situation de notre pays. La France d’Emmanuel Macron, le président qui voulait réconcilier les Français, les réenchanter et leur faire connaître les joies de la mondialisation heureuse dans une Union Européenne protectrice. (...)

    Ce qui aujourd’hui nous mobilise c’est le projet de loi sur les retraites. Emmanuel Macron avait été clair : « pas d’allongement de la durée de cotisation, pas de modification de l’âge légal et un euro cotisé aura la même valeur pour tous ». Au final le projet annonce 43 ans au lieu de 42, un âge pivot à 64 ans et donc l’âge légal de 62 ans n’a plus de sens puisqu’une décote est prévue pour ceux partant à l’âge légal ! Et quant à l’euro cotisé, c’est tout et son contraire. (...)

    Changer le système, le rendre incompréhensible, ne pas permettre aux salariés de se projeter, leur dire qu’il faudra travailler longtemps, plus longtemps, pour une retraite qui n’est pas certaine puisque le point d’indice peut baisser, et ce qu’une loi garantit, une autre loi peut le défaire, donc faire peur, c’est le meilleur argument pour favoriser l’épargne personnelle ou l’épargne d’entreprise et pour alimenter les fonds de pension. C’est bien pour cela que lors de ses vœux, le président a été si catégorique et qu’il veut que la réforme se fasse car il veut faire peur et inciter les Français à investir dans les fonds de pension, lui le banquier d’affaires. (...)

    Sincèrement, ma confiance va aux militants syndicaux et à tous ceux qui luttent contre ce projet de réforme, projet scélérat, qui sous couvert d’universel, oppose les Français les uns aux autres et qualifie de privilèges ce que le bon sens appelle des conquis sociaux. (...)

    Le conseil municipal de Grenay n’a pas été épargné. Vous vous souvenez tous du malaise de Christian l’an dernier lors de la cérémonie des vœux. Les pompiers étaient arrivés très vite et Christian était sorti rapidement des urgences avec un diagnostic rassurant, probablement une réaction à un médicament et comme ses médecins lui avaient affirmé en décembre que la rémission était totale, nous étions confiants. Il a fallu la détermination de Monique pour que Christian soit de nouveau hospitalisé et malheureusement Christian nous a quittés le 24 février. Début août, c’est Stéphanie Deceukeleire qui était terrassée par la maladie, laissant ses quatre enfants, son mari Jérémy, toute sa famille, tous ses amis et l’association Jazz Pointe orpheline ainsi que notre groupe qu’elle avait rejoint en 2011. Et le 5 novembre, c’est Jacky Thumerel, maire-adjoint aux fêtes et cérémonies, au commerce local et aux jumelages qui succombait lui aussi. Lui qui avait fêté ses noces d’or avec Lucienne en juillet dernier, lui si heureux de pouvoir aller voir sa famille dans le sud de la France à la fin du mois d’août. Pour ces trois élus qui nous ont quitté trop vite je vais vous demander de vous lever et de les applaudir très très fort, merci.

    Alors Grenay, comment va Grenay ? (...)

    Les jeunes, nous avons, avec eux, travaillé à l’aménagement du skate parc, du city stade, de la promenade Christian Ratel car chacun doit avoir une place et quand ils demandent à ce que le skate parc soit éclairé jusqu’à 20h ou 21h nous le faisons car une société qui dit non à ses jeunes est une société qui creuse sa propre tombe. (…) nous préférons organiser depuis plus de 15 ans maintenant des chantiers pas comme les autres où les jeunes de la ville montrent qu’ils sont capables ensemble de réaliser des trucs formidables, nous préférons faire une Médiathèque-Estaminet, une Micro-Folie, une promenade Christian Ratel ou aménager la place d’Artois pour leur dire : « Bienvenue à Grenay, bienvenue chez vous ! Quel que soit votre âge vous avez votre place. »

    JPG - 99.2 ko
    réalisation d’une des fresques au nouveau bâtiment Suzanne Lacore, dans le cadre des “Chantiers d’été”

    La prévention ce sont aussi des services techniques qui réparent, nettoient, entretiennent dès qu’il y a un souci pour ne pas créer de chancre ou laisser croire que si la tyrolienne ne fonctionne pas c’est pas grave ou s’il y a un tag injurieux on ne le voit pas. (...) Tout ceci pour vous dire que l’on peut faire autrement que de recruter des ASVP, des policiers municipaux ou mettre des caméras de surveillance partout ou prendre des arrêtés municipaux anti-jeunes, anti-parents, anti-pauvres et j’en passe.

    Alors oui, pour réaliser la promenade Christian Ratel, l’aménagement de la place d’Artois, la rénovation du stade Arthur Fauvergue, il faut des sous et ne pas les prendre dans la poche des Grenaysiens car il n’y en a pas grandement des sous dans leurs poches aux Grenaysiens. (...)

    Donc pour trouver des sous, il n’y a pas de secret, il faut des projets et il faut du culot. Prenez la Micro-Folie. En septembre 2018, Ali Boukacem a vent de ce dispositif, en octobre avec les agents concernés et des élus il est à La Villette à Paris et à Sevran pour découvrir concrètement le dispositif et ensuite se pose la question. Fait-on les dossiers et attend-on les réponses de l’État, de la Région, du Département et de la Communauté d’agglomération ou fonce-t-on ? Nous savions à ce moment-là que le ministre de la Culture, Monsieur Franck Riester, serait dans le Bassin minier pour inaugurer les Micro-Folies de Lens et de Bruay-la-Buissière. Alors, on a foncé et le 8 février le ministre a terminé son périple à la Médiathèque-Estaminet où il a été impressionné, c’est ce que Monsieur le Préfet et Monsieur le Directeur Régional des affaires Culturelles m’ont dit après, impressionné par les élèves, les enseignants, les habitants, le concours de crêpes entre Mieux Vivre à Grenay et l’atelier des bénéficiaires du RSA et au final nous avons eu toutes les subventions attendues (...)

    Et tout cela pourquoi ? (...) Tout cela pour donner ce qui se fait de mieux aujourd’hui en France en question de démocratisation de la culture à vous toutes et à vous tous. Cette Micro-Folie a permis à la Médiathèque-Estaminet de Grenay de recevoir pour la 2ème fois un prix du jury Livres Hebdo, après celui de l’Accueil, nous avons obtenu le prix de l’Animation. (...) Donc, oui je suis très fier que la Médiathèque Estaminet de Grenay soit récompensée pour la 2ème fois et comme je l’ai dit à Paris, nous concourrerons encore et pour avoir le Grand Prix. Tous ceux qui sont venus à Paris, agents, partenaires et élus étaient fiers de voir que la Médiathèque-Estaminet de Grenay était connue et reconnue par les gens de la profession. Le meilleur, nos jeunes ont le droit d’avoir le meilleur.

    (…) Parmi les projets en cours de réalisation il y a les travaux de la rue Zola. (...) Ces travaux ont été faits en concertation avec les habitants des rues concernées. Des réunions publiques ont permis de prendre en compte les attentes en terme de stationnement pour la rue Ansart ou en terme de ralentissement pour la rue Zola, les riverains ont refusé la mise en place de bornes enterrées, je le regrette mais si on consulte c’est pour respecter l’avis des habitants. De même pour la rue de la Martinique où il fallait rendre le trottoir aux piétons et réduire la vitesse des voitures. Pour la rue Gérard Obert aussi il fallait trouver des solutions, je n’étais pas favorable à la fermeture de cette rue côté rue Védrines mais les habitants étaient presqu’unanimes, alors on l’a fait, on l’expérimente et on en a profité pour faire de la rue Obert une rue partagée à 20km/h. (...)

    JPG - 79.9 ko
    le musée numérique de la Micro-Folie qui a permis à la Médiathèque-Estaminet d’obtenir le 1er prix de l’animation du jury “Livres Hebdo”

    Evidemment le travail de tous les services est remarquable et la confiance dans l’engagement des agents pour le service public est totale. C’est pour cela qu’ils ont été nombreux à répondre favorablement lors de la consultation pour la mise en place d’une prime sans voiture. Si nous voulons changer les comportements des uns et des autres, il faut que les agents publics soient des exemples et acceptent de modifier un peu leurs habitudes, et je n’ai pas de conseil à donner au gouvernement, mais quand on veut que les gens fassent des efforts nouveaux, c’est plus facile s’il y a une prime plutôt qu’une contrainte ou une augmentation des taxes.

    Mais si je dois retenir de 2019 quelque chose ce sont les efforts réalisés par Christelle Buissette, maire adjointe aux affaires scolaires, Nathalie André directrice des affaires scolaires et tous les personnels de ce service pour que notre service scolaire réponde encore mieux aux besoins des familles, des enfants et des enseignants. (...) C’est la mise en place de la cantine à 1 euro, en fait 95 centimes, non seulement pour les primaires mais aussi pour les maternelles. Résultat la fréquentation continue à augmenter plus de 170 inscrits à la garderie mais aussi près de 370 élèves inscrits à la cantine, 40 % des élèves de nos écoles inscrits à la cantine, Bernard en rêvait, Christelle l’a fait. Et les petits déjeuners, et le fruit à la récré, et les moyens pour aller en classe de découverte et la gratuité complète et réelle pour la scolarité de nos élèves en maternelles et en primaire. Non pas de doute, l’Humain d’abord est une réalité dans notre ville, dans nos services et dans le service des affaires scolaires en particulier.

    (…) Merci aussi au tissu économique. (...) Oui, la municipalité a eu raison de racheter le magasin Saudemont et de le louer au Moulin de Grenay dont le succès est indéniable et qui incite des commerçants à rester ou à s’installer, oui la municipalité a eu raison d’aider à financer l’installation de commerçants comme la boucherie Do ou le fleuriste Styles Fleurs, oui la municipalité a raison de vouloir aider à la rénovation des boutiques existantes, oui la municipalité a eu raison de mettre en place une aire de camping-cars (...)

    J’ai été bien trop long, pardonnez moi alors meilleurs vœux à toutes et à tous merci pour votre présence si nombreuse et si chaleureuse, que 2020 vous apporte bonheur, joie, prospérité et santé. Merci à Mieux Vivre à Grenay pour ses créations, merci à Jacky d’avoir pris si simplement et si efficacement la relève de Jacky et merci à notre citoyen d’honneur, à notre pâtissier en or qui non seulement était présent au parc d’Olhain avec les plus grands chefs de la région pour faire profiter de ses pâtisseries ceux qui étaient venus à l’invitation d’Eura-Lens fêter les 10 ans de mutation du territoire et qui pour cette nouvelle année nous fait découvrir deux nouveautés : le Bleu Grenay et l’Estaminet. Merci Eric, Merci Pâtissier Bayart.

    Meilleurs Vœux à tous et musique !

    Ci-dessous, l’intégralité du discours du maire disponible également au format papier auprès du service communication à la Médiathèque-Estaminet :

    PDF - 138.8 ko
    Discours intégral