Aujourd'hui, nous sommes le :
  • Voeux du maire : Grenay, une ville jamais à court de projets !

    JPG - 59.2 ko

    Ce dimanche 13 janvier, le maire Christian Champiré a présenté ses vœux à la population à la salle des Fêtes. Des vidéos sur diverses actions ont été projetées et le verre de l’amitié a achevé la cérémonie. Dans ce numéro de votre journal, un extrait de son discours. “Que dire de 2018 ? J’avoue que la tentation est grande de se retrancher sur Grenay. Le monde que nous vivons est un monde dur, cruel où l’affrontement est permanent, où l’individualisme l’emporte et pour expliquer les problèmes c’est toujours la faute de l’autre, du plus faible, du plus humble, de celui qui a moins et qui pourrait nous le prendre. Ce que les média appellent la montée des populismes est portée par cette idée qu’il faut défendre à tout prix notre mode de vie, nos traditions, nos petits biens si durement acquis et que de plus miséreux voudraient nous prendre. Cette façon de présenter les choses est le moyen que le capitalisme actuel a trouvé pour conserver et renforcer son pouvoir. Pendant que les peuples dressent des murs, rejettent les autres, ont peur du grand remplacement, pendant ce temps là les profits flambent et l’accumulation des richesses pour un tout petit nombre s’accélère...

    une élection surprise

    Et la France ? Comment va-t-elle la France ? Les historiens du futur auront du mal à comprendre comment la situation a évolué durant l’année 2018. Souvenez-vous, il y a un an à peine, nous étions tous encore surpris par l’élection inattendue d’Emmanuel Macron. François Fillon avait réussi à perdre une élection gagnée d’avance pour de sordides histoires d’argent et de costumes sur mesure. Le parti socialiste s’était effondré et Emmanuel Macron avait raflé la mise face à une Marine Le Pen qui avait tout fait pour perdre cette élection présidentielle. Tout le monde a en mémoire le débat, quel pitoyable spectacle. ... Et pourtant, l’incroyable s’est produit. Cela a commencé par une histoire ridicule, un garde du corps du président qui au lieu de préparer la visite en Australie va faire le coup de poing contre les manifestants du 1er mai et l’on apprend qu’en fait ce personnage commande aux forces de police et que s’il a été sanctionné c’est en conservant son salaire ! ... Et puis il y a eu cet appel à se rassembler le samedi 17 novembre avec un gilet jaune pour contester la hausse des prix du carburant. Cela a semblé être une blague potache comme les réseaux sociaux en connaissent. Le gouvernement, le président et leurs communicants n’ont pas pris cela au sérieux, ils ont affirmé que les hausses de l’essence et du diesel étaient dues à celle du pétrole et que la transition écologique exigeait de renchérir le prix du carburant, qu’il fallait changer de manière de faire, changer de véhicule grâce aux diverses primes.

    Et ce fut le 17 novembre avec le succès populaire que l’on sait, quelque chose d’inédit, de complexe, de difficile à appréhender, puis le samedi 24 l’acte 2, puis le 1er décembre puis le 8 décembre qui obligent le président de la République à descendre de l’Olympe et à faire son mea culpa sur sa façon de parler mais pas sur sa politique car ce mouvement est devenu un mouvement politique qui a des revendications fortes. Qui a mon sens pose deux questions inhérentes à la République et à la démocratie ? - qui a la légitimité du peuple ? - comment les richesses doivent-elles se répartir ?

    le peuple est souverain

    La légitimité du peuple c’est l’affirmation de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : le peuple est souverain. Le problème c’est sa représentation, à savoir les élus. Dans la société d’immédiateté actuelle, d’information permanente, d’égalité des points de vue, le temps des élus paraît révolu. Et les transformations de nos institutions y ont contribué... Le deuxième point porté par le mouvement des gilets jaunes c’est la question de la répartition des richesses. Le gouvernement a tout de suite biaisé le débat en affirmant : « si vous voulez baisser les taxes, les impôts, les recettes, il faut diminuer les dépenses » et certains députés en Marche en ont rajouté comme Bénédicte Peyrol affirmant : « Oui, il faut que tout le monde paye l’impôt sur le revenu ! ». Cette députée chargée de voter la loi de finances et donc nos impôts pourrait s’informer avant de dire des âneries... Tout le monde paye des impôts en France, Mme la députée, mais la déclaration des droits de l’homme affirmait que cette contribution devait devait être répartie en raisons de leurs facultés. Or que constate-t-on dans notre pays depuis des décennies ? L’accumulation des richesses pour un petit nombre et l’aggravation de la pauvreté pour les autres. Les 1 % des plus riches de France possèdent 25 % de la richesse nationale mais ont capté 82 % des richesses produites en 2017, ...

    une consultation auprès des Français

    Notre président lance une consultation auprès des Français ? Depuis le 8 décembre nous avons ouvert un cahier de doléances et avec le calendrier municipal vous avez trouvé une carte postale à remettre en mairie ou à adresser au président de la République pour lui donner quelques idées. Le cahier de doléances est présent dans cette salle et je vous invite à le remplir tout à l’heure ou dans les jours qui viennent en mairie. ... Vous voulez un autre exemple ? Prenez M&C. En avril puis en juin, les élus Les Républicains, les élus Socialistes et les élus Rassemblement National ont voté pour l’entrée dans le capital de l’Epinorpa de CDC Habitat, la caisse des dépôts et consignations, le bras armé de l’État pour contrôler le patrimoine minier. Je vous rappelle l’astuce, M&C rembourse à l’État 458 millions comme elle n’a pas les provisions, elle emprunte, et pour assurer ses objectifs : en finir avec les passoires thermiques d’ici à 10 ans, l’État, c’est-à-dire CDC Habitat, entre au capital pour 150 millions d’€ en 2018 et deviendra majoritaire en 2022 en rajoutant 120 millions. Au total 150 + 120 + les 100 millions promis pour le renouveau du bassin minier, l’État aura reçu 458 millions et dépenser 370 millions !!! Qui permet le renouveau de qui dans cette histoire ? Mais que voulez-vous quand on est un bon gestionnaire on gestionne et en avril comme en juin la seule solution pour assurer le financement des rénovations c’était de faire entrer CDC Habitat dans le capital. En décembre, les mêmes bons gestionnaires ont expliqué au conseil d’administration de M&C que pour réaliser ce plan, il fallait CDC Habitat mais aussi augmenter les loyers de 1,25 % puisque l’État qui a baissé les APL permettait cette augmentation. … Tous les bons gestionnaires ont voté pour cette augmentation, un seul élu socialiste s’est abstenu, j’ai été le seul élu à voter contre avec les 3 représentants des locataires.

    l’augmentation des loyers

    Le pire dans cette histoire, c’est que j’ai reçu fin décembre un courrier de la préfecture expliquant que suite à l’interpellation de M&C dans le cadre de la rénovation de la cité des Alouettes, oui je sais les Alouettes c’est Bully, sauf pour 12 logements rue Hoche à Grenay. Donc suite à la demande et aux justifications de M&C, l’État accepte qu’après les rénovations les loyers soient augmentés de 12,03 % ! 12,03 % !!! Ce qui représentera en moyenne 500€ d’augmentation par an. Je ne suis pas sûr que les locataires apprécieront beaucoup ces rénovations et je suis persuadé qu’ils estimeront à juste titre que le Renouveau du Bassin Minier, c’est dans leur poche que l’on aura trouvé les sous pour le faire ! ...

    du côté de Grenay

    Alors qu’avons-nous fait de bien en 2018 ? Ce dont je suis le plus fier c’est d’avoir continué à mener avec l’ensemble des services et de la population les actions les plus diverses et variées pour apaiser la ville. Je sais bien que l’heure est à l’insécurité, à la violence, au rejet de l’autre mais les anciens Grenaysiens qui reviennent me le disent tous, Grenay a changé, Grenay s’est modernisée, Grenay s’est développée mais surtout ce qui les marque c’est que Grenay semble une ville tranquille. ...

    Enfin pour le commerce local il y a le “Moulin de Grenay” qui s’est fait désirer mais qui a ouvert en octobre dernier. Mme et M. Saudemont cherchaient un repreneur mais ce n’est pas si simple. La ville s’est portée acquéreur et a signé un bail classique 3-6-9 avec Messieurs Ismaëli pour l’ouverture d’une boulangerie. Le loyer permettra en 9 ans de rembourser l’investissement initial et vu les travaux réalisés à l’intérieur par les gérants, la ville a vu la valeur de son bien augmenter considérablement. Je comprends les inquiétudes du boulanger et du pâtissier de Grenay mais je connais la qualité de leur travail et d’ailleurs le guide Gault et Millau a mis à l’honneur la pâtisserie de M. Bayart ! … Donc pleine réussite au “Moulin de Grenay” mais aussi à tous les commerçants de la ville et je souhaite pleine réussite aussi à Dylan Dolata qui ouvrira sa boucherie dans quelques jours rue Lamendin. ...

    l’école Buisson-Lacore

    JPG - 63.2 ko
    BMA EPN

    2018 restera aussi comme l’année de la construction de l’extension de l’école Buisson que nous avons choisi de nommer dorénavant l’école Buisson-Lacore en hommage à Suzanne Lacore, cette militante de la SFIO, une des trois premières femmes nommées dans le 1er gouvernement du Front Populaire de Léon Blum et nous savons à quel point à Grenay les mineurs se sont mobilisés pour la victoire du Front Populaire. ... En attendant l’inauguration est prévue le mardi 26 février au retour des vacances d’hiver et vous êtes tous invités à venir découvrir ce magnifique bâtiment. Pourquoi une inauguration si tardive ? D’abord, nous voulions être sûrs que le bâtiment serait en activité et d’autre part parce que le vendredi 8 février nous inaugurerons à la Médiathèque-Estaminet notre Micro-Folie. Oui, il se passe toujours des trucs incroyables dans notre médiathèque. ... Sa fréquentation ne se dément pas mais si nous pouvons offrir plus de services à nos jeunes, aux familles et aux aînés pourquoi ne pas foncer. Donc, dès qu’il a été informé du projet des micro-folies, Ali a dit banco, c’est pour nous. Une Micro-Folie c’est l’idée de former aux arts visuels, à la découverte des musées, mais aussi de réaliser des trucs de fou avec les outils les plus modernes. ...

    l’aménagement de la trame verte

    JPG - 100.7 ko
    le kiosque réalisé par les services techniques

    2019, ce sera aussi l’aménagement de la trame verte cité 11 et de l’ancien skate parc cité 5. … nous avions imaginé que M&C financerait directement les actions mises en place par la ville dans ces quartiers comme le travail des jeunes des chantiers pas comme les autres ou comme le kiosque à musique place d’Artois réalisé par les services techniques et en particulier par Benoît Chochoy pour la structure métallique, .... Mais l’État nous a expliqué que M&C ne pouvait pas nous financer directement donc nous avons revu les projets et M&C financera pour la trame verte l’espace jeux d’eau qui a été validé lors des réunions publiques qui ont été tenues même si nous faisons les travaux au printemps 2019 ce sera le financement 2018. Et pour 2019 M&C financera aux côtés de la ville la rénovation de notre terrain de foot synthétique au stade Arthur Fauvergue car il est fort utilisé et il faudra que les trois clubs de foot et toutes leurs équipes soient compréhensifs mais s’ils veulent un terrain tout neuf en septembre, il faudra laisser les entreprises travailler dès le mois de mai.

    les classes vertes

    Des projets, il y en a d’autres comme les aménagements autour de l’école Bince, ceux de la rue du Périgord, les classes vertes, et toutes les demandes que vous ne manquerez pas d’avoir et que les services auront à cœur de réaliser car Grenay ville dynamique est une réalité et cette année encore j’ai été beaucoup trop long alors à l’Harmonie de conclure majestueusement comme elle a l’habitude de le faire avant que vous puissiez vous régaler des réalisations des petites mains de Mieux Vivre à Grenay.

    Meilleurs vœux à toutes et à tous, très bonne année 2019, n’oubliez pas de remplir les cahiers de doléances et d’adresser vos vœux à notre président de la République au moyen de la carte postale que nous avons réalisée.”

    Le maire,
    Christian Champiré
    mardi 8 janvier 2019

    Ci-dessous, la totalité du discours :

    PDF - 147.6 ko