Aujourd'hui, nous sommes le :
  • CHÈRES GRENAYSIENNES ET CHERS GRENAYSIENS

    JPG - 81 ko

    Dimanche, vous n’avez surpris que ceux qui voulaient l’être. Votre mobilisation a été habituelle pour des élections présidentielles (77 %) et votre vote FN est dans la continuité de ceux de 2012 (35%), 2014 (38,5%) et 2015 (40 et 55%) aux premiers tours des présidentielles, municipales, cantonales et régionales. A ceux qui s’interrogent d’où viennent ces voix dans une ville gérée par le PCF depuis plus de 60 ans, le tableau que vous pouvez trouver sous cet édito devrait apporter un début de réponse.

    Que sont devenus les votes d’extrême gauche (13 % en 2002 et 2007), de la gauche socialiste (entre 25 et 30%) ou de la droite (entre 15 et 20%) ?

    En 2012, le vote « utile » pour François Hollande lui avait valu 29 % au premier tour et 72 % au second. En 2017, le candidat du PS a fait 3,2 % ! La déception est extrêmement forte vis-à-vis de ce quinquennat qui avait promis le changement mais qui a renforcé avec ses choix politiques austéritaires un chômage insupportable, des salaires et des pensions au pouvoir d’achat diminué et une précarisation croissante !

    La seule question qui vaille est qu’attendez-vous de ce vote pour un parti d’extrême-droite ? Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt, elle n’est pas son père. Ah bon ? Et ses déclarations sur la France du maréchal Pétain qui n’aurait pas organisé la rafle des Juifs en France ? C’est bien dans la droite ligne de son père et du soutien au gouvernement de Vichy.

    On a essayé la gauche, la droite, eux, ils n’ont jamais été au pouvoir. Ah bon ? Et le gouvernement de Vichy et la collaboration avec l’Allemagne nazie ? Et la tentative de prise de pouvoir à Alger en avril 1961 et les milliers d’attentats et de victimes de l’O.A.S. (Organisation de l’Armée Secrète) en 1961-1962, ils n’ont jamais existé ?

    Les autres sont tous des pourris ! Ah bon ? Et qui refuse de se rendre à la convocation des juges pour ne pas être mise en examen ? Qui a un redressement fiscal sur sa propriété à St Cloud ? Qui confond ses mandats d’élus et le financement de son parti politique ? Qui est fâchée avec son père qui lui prête 6 millions d’euros pour sa campagne ? Quel est le parti qui a connu le plus de démissions d’élus depuis 2014 ?

    Avec elle, on est chez nous ! Nous tous Grenaysiennes et Grenaysiens, quelles que soient nos origines : flamandes, polonaises, belges, artésiennes, picardes, sardes, italiennes, espagnoles, bretonnes, angevines, algériennes, marocaines, anglaises car nous sommes tous des enfants d’immigrés à une, deux ou trois générations ! C’est pour cela que notre mot d’ordre à Grenay c’est « Bienvenue chez vous ! »

    Avec elle, les étrangers repartiront, nos frontières seront fermées, les Français d’abord ! Pour cela il faudrait arrêter de croire que des personnes qui sont Françaises mais dont la couleur de peau est foncée ou dont la religion n’est pas très catholique ne seraient pas des Français. En France, il y a 3,6 millions d’étrangers pour 66 millions d’habitants, où est l’invasion ? Et sur ces 3,6 millions, 1,5 million sont des Européens. Sur les 2,1 millions restants il y a 1,2 millions d’Africains, d’Africains du Nord ou de Turcs non nés en France. L’extrême-droite c’est toujours l’exclusion, la haine, le rejet de l’autre et au final la guerre !

    Où sont-ils tous ces étrangers qui menaceraient les Grenaysiens et leur prendraient leur travail ? La population étrangère à Grenay c’est 1,5 %, soit 100 personnes !

    Avec elle, fini la délinquance et la violence. Sincèrement, à Grenay, nos délinquants, ceux qui ne respectent pas les limitations de vitesse et provoquent des accidents, ceux qui font du tapage, des vols dans les jardins ou les maisons, du trafic ou mettent le feu aux voitures, ceux qui pris de boisson frappent leur femme ou leurs enfants, nous les connaissons ce sont bien nos enfants, jeunes ou moins jeunes ou nos voisins et eux, ils rendent des comptes à la justice, ils ne se cachent pas derrière leur immunité de parlementaire européenne !

    Je pourrais continuer longtemps à montrer que l’extrême-droite est le problème et pas la solution, simplement ce week-end nous allons commémorer la résistance , ces jeunes de Grenay et de tout le Bassin minier qui ont combattu au péril de leur vie le gouvernement d’extrême-droite et nous dévoilerons des plaques en l’honneur de Jeanne Camus et d’André Dupire. Le 1er mai, nous fêterons les travailleurs avec leurs syndicats interdits par le maréchal Pétain et après le 7 mai, il y aura le 8 mai, la commémoration de la victoire des Alliés sur toutes les forces d’extrême-droite de l’Europe en 1945. Les patriotes savent qui est l’ennemi de la France et de ses valeurs.

    Vous l’avez compris, dimanche 23 j’étais déçu, mais mardi 25 la permanence était pleine de gens pour me rappeler que votre attente c’est d’avoir des élus utiles. Utiles comme le sont les projets que nous menons avec vous. Utiles et rassembleurs le parc Aragon, la Médiathèque-Estaminet, l’agrandissement de l’école Buisson, les aménagements de la rue Guesde et ceux à venir de la rue Zola. Alors soyons utiles et rassembleurs, refusons la haine, le rejet de l’autre, la violence et la guerre !

    Le maire,
    Christian Champiré
    mercredi 26 avril 2017

    PDF - 232.1 ko
    Tableau des élections